Prise en charge des affections relevant de la médecine comportementale

Philippe Peignard


Philippe PEIGNARD, médecin généraliste




Présent au Cabinet Acouphène institut, Philippe Peignard intervient également à l’Hôpital Européen Georges Pompidou de Paris au service ORL dans le cadre de la prise en charge comportementale des troubles otologiques, auditifs (acouphènes, hyperacousie, misophonie) et vestibulaires (Maladie de Ménière, vertiges, troubles de l’équilibre) et à l’Hôpital Ambroise Paré de Boulogne-Billancourt dans le Centre d’Evaluation et de Traitement de la Douleur dans le cadre de la prise en charge comportementale de la fibromyalgie, des allodynies, des douleurs somatoformes, des glossodynies, des céphalées chroniques quotidiennes et des migraines.

Interventions de Philippe Peignard

  • Prise en charge individuelle
  • Entraînement de groupe aux méthodes comportementales
  • Cohérence cardio émotionnelle
  • Relaxation
  • TCC
  • ACT
  • Thérapie des Schémas de Young
  • EMDR

Philippe Peignard tient un blog sur les acouphènes et a publié un livre "Bien vivre avec des acouphènes" pour aider les patients qui en souffrent au quotidien.

Philippe Peignard est par ailleurs à l'origine de l'Association AMC (Association pour la Médecine Comportementale).  En tant que fondateur, il veille à ce que l'objectif de l'association, à savoir libérer la médecine des concepts psychosomatiques qui ont prévalus dans la formation des professionnels de santé, soit atteint. Philippe Peignard a contribué à la création de la Société de Médecine Comportementale (SMC), dont il est vice-président. La SMC est un organisme de recherche et de formation et d'information des professionnels.

Acouphènes

Que sont les acouphènes ?

Les acouphènes sont des sensations auditives (sifflements, bourdonnements...) qui ne sont pas causées par un bruit extérieur. On les entend "dans son oreille", "dans ses oreilles" ou "dans sa tête". Ces symptômes sont souvent liés à une souffrance de l'oreille, un traumatisme acoustique ou leur détection est favorisée par le vieillissement.
Dans tous les cas, les bruits entendus peuvent survenir soit brutalement, soit progressivement.

 

Réunions d'entraînement aux méthodes comportementales face à l’intolérance à l’acouphène et à l’hyperacousie les :

* Mardi 15 novembre 2016 de 18h30 à 19h30

* Mardi 29 novembre 2016 de 18h30 à 19h30

* Jeudi 8 décembre 2016 de 18h30 à 19h30

* Mardi 13 décembre2016 de 18h30 à 19h30

* Mardi 10 janvier 2017 de 18h30 à 19h30

* Mardi 17 janvier 2017 de 18h30 à 19h30

* Mardi 24 janvier 2017 de 18h30 à 19h30

* Mardi 31 janvier 2017 de 18h30 à 19h30

Contactez le secrétariat du Dr Peignard au 01 82 88 06 75 pour tous renseignements pour un rendez-vous.

 

Misophonie

La thérapie TCC-ACT face à la misophonie

La méthode est inspirée de ce qui est proposé face à des douleurs chroniques ou à un acouphène invalidant. Il ne s’agit pas de dévier l’attention vers des choses agréables. Il s’agit, au contraire, d’apprendre à pacifier la relation aux manifestations désagréables. Ceci part du principe que ce qui dérange les personnes confrontées à la misophonie est désagréable pour tout le monde. Par contre, tout le monde ne tolère pas de la même manière ce désagrément. Il ne s’agit donc pas d’arriver à apprécier les bruits ou mouvements qui dérangent tout le monde (ou presque). Il s’agit d’améliorer la tolérance au désagrément.

Réunions d'entraînement aux méthodes comportementales face à la misophonie les :

* Mardi 13 septembre de 18h30 à 19h30

* Mardi 27 septembre 2016 de 18h30 à 19h30

* Mardi 4 octobre 2016 de 18h30 à 19h30

* Mardi 11 octobre 2016 de 18h30 à 19h30

* Mardi 18 octobre 2016 de 18h30 à 19h30

* Mardi 8 novembre 2016 de 18h30 à 19h30

* Mardi 22 novembre 2016 de 18h30 à 19h30

* Mardi 6 décembre 2016 de 18h30 à 19h30

* Mardi 20 décembre 2016 de 18h30 à 19h30

Contactez le secrétariat du Dr Peignard au 01 82 88 06 75 pour tous renseignements pour un rendez-vous.

Douleur chronique

La thérapie TCC-ACT face à la douleur chronique ?

ACT et l’acronyme de Acceptance and Commitment Therapy traduit par « Thérapie d’Acceptation et d’Engagement ». Son principe fondamental est de partir des « choses » comme elles sont pour trouver les actions adaptées pour donner du sens à sa vie.

Cette approche se révèle efficace dans le cas de personnes confrontées à des maladies chroniques, c’est-à-dire des maladies qu’on soigne et qu’on ne guérit pas en l’état actuel des sciences. La situation de douleur chronique fait partie de ces troubles, quelle que soit son origine connue ou non. Ce qui guide la proposition thérapeutique de l’ACT est « faire avec ».

Il ne s’agit plus de faire avec « parce qu’on ne peut pas faire autrement ». Il s’agit de « faire avec » autrement, c’est-à-dire de continuer d’être soi-même autrement et, si possible, mieux qu’avant.

Nous ne chercherons pas à supprimer le réflexe aversif que la douleur déclenche. Nous chercherons à ne pas rester dans le piège qui se referme sur la personne en situation de douleur.

L’ACT propose d’apprendre à recentrer son attention sur soi et sur la réaction à l’œuvre au lieu de se laisser accaparer par la douleur ou par le contexte qui la favorise. Il s’agit donc d’exercices d’attention pendant des séances en groupe et à poursuivre dans la vie de tous les jours.

Recentrer son attention sur soi demande de la méthode car l’attraction réflexe vers la source de la perturbation est très forte. L’emportement émotionnel, la puissance du discours intérieur, les intentions hostiles, le découragement, la honte, submergent les personnes concernées.

Dans cette méthode, il ne s’agit pas de dévier l’attention vers des choses agréables. Il s’agit, au contraire, d’apprendre à pacifier la relation aux manifestations désagréables associées à la douleur. Ceci part du principe que ce qui dérange les personnes confrontées à la douleur chronique est désagréable pour tout le monde. Par contre, tout le monde ne tolère pas de la même manière ce désagrément. Il ne s’agit donc pas d’arriver à apprécier la douleur qui dérange tout le monde (ou presque). Il s’agit d’améliorer la tolérance au désagrément.

Glossodynie

La thérapie TCC-ACT face à la Glossodynie. Qu'est-ce que la Glossodynie ?

Les glossodynies et stomatodynies sont des sensations gênantes et/ou douloureuses dans la cavité buccale, sans origine organique médicalement certaine. Le terme anglais pour les désigner est        " Burning Mouth Syndrome", syndrome de la bouche en feu ou de la bouche brûlante, les troubles étant dominés par une sensation de brûlure, la langue étant elle-même la partie la plus touchée en règle générale.

Les symptômes apparaissent après le réveil matinal et sont maximums en fin d’après-midi. Ils épargnent les repas. La part d'anxiété et de dépression joue un rôle important et une insomnie peut compliquer le tableau.

Il semble probable que la glossodynie fait partie de ces troubles douloureux où ce sont des messages nerveux banaux dont l'interprétation par le système nerveux central (le cerveau pour simplifier) est déformée. On ne connaît pas bien encore ce qui est à l'origine de ce décodage aberrant, mais ceci donne lieu à des traitements expérimentaux 1, 2 agissant sur le cerveau : des stimulations magnétiques avec des appareils médicaux (rien à voir avec les "magnétiseurs" !!!) par exemple, ou encore des exercices d'attention de type ACT3 4 5 6 7 8 9 10 11 activant les mêmes régions que les stimulations magnétiques.

1 : Daily left prefrontal repetitive transcranial magnetic stimulation for medication-resistant burning mouth syndrome. Umezaki Y, Badran BW, Gonzales TS, George MS. Int J Oral Maxillofac Surg. 2015 Aug;44(8):1048-51. doi: 10.1016/j.ijom.2015.04.008. Epub 2015 Jun 5

2 : The Efficacy of Daily Prefrontal Repetitive Transcranial Magnetic Stimulation (rTMS) for Burning Mouth Syndrome (BMS): A Randomized Controlled Single-blind Study. Umezaki Y, Badran BW, DeVries WH, Moss J, Gonzales T, George MS. Brain Stimul. 2016 Mar-Apr;9(2):234-42. doi: 10.1016/j.brs.2015.10.005. Epub 2015 Oct 26.

3 : Psychological Treatments and Psychotherapies in the Neurorehabilitation of Pain: Evidences and Recommendations from the Italian Consensus Conference on Pain in Neurorehabilitation. Castelnuovo G, Giusti EM, Manzoni GM, Saviola D, Gatti A, Gabrielli S, Lacerenza M, Pietrabissa G, Cattivelli R, Spatola CA, Corti S, Novelli M, Villa V, Cottini A, Lai C, Pagnini F, Castelli L, Tavola M, Torta R, Arreghini M, Zanini L, Brunani A, Capodaglio P, D'Aniello GE, Scarpina F, Brioschi A, Priano L, Mauro A, Riva G, Repetto C, Regalia C, Molinari E, Notaro P, Paolucci S, Sandrini G, Simpson SG, Wiederhold B, Tamburin S. Front Psychol. 2016 Feb 19;7:115. doi: 10.3389/fpsyg.2016.00115. eCollection 2016. Review.

4 : [Psychotherapeutic procedures for fibromyalgia syndrome]. Häuser W, Bernardy K. Z Rheumatol. 2015 Sep;74(7):584-90. doi: 10.1007/s00393-014-1555-0. Review. German.

5 : Effectiveness of group acceptance and commitment therapy for fibromyalgia: a 6-month randomized controlled trial (EFFIGACT study). Luciano JV, Guallar JA, Aguado J, López-Del-Hoyo Y, Olivan B, Magallón R, Alda M, Serrano-Blanco A, Gili M, Garcia-Campayo J. Pain. 2014 Apr;155(4):693-702. doi: 10.1016/j.pain.2013.12.029. Epub 2013 Dec 28.

6 : Internet-delivered acceptance and values-based exposure treatment for fibromyalgia: a pilot study. Ljótsson B, Atterlöf E, Lagerlöf M, Andersson E, Jernelöv S, Hedman E, Kemani M, Wicksell RK. Cogn Behav Ther. 2014;43(2):93-104. doi: 10.1080/16506073.2013.846401. Epub 2013 Nov 12.

7 : Values-Based Action in Fibromyalgia: Results From a Randomized Pilot of Acceptance and Commitment Therapy.  Steiner JL, Bogusch L, Bigatti SM. Health Psychol Res. 2013 Sep 23;1(3):e34. doi: 10.4081/hpr.2013.e34. eCollection 2013 Sep 24.

8 : A trial of a brief group-based form of acceptance and commitment therapy (ACT) for chronic pain in general practice: pilot outcome and process results. McCracken LM, Sato A, Taylor GJ. J Pain. 2013 Nov;14(11):1398-406. doi: 10.1016/j.jpain.2013.06.011. Epub 2013 Sep 12.

9 : Acceptance and commitment therapy for fibromyalgia: a randomized controlled trial. Wicksell RK, Kemani M, Jensen K, Kosek E, Kadetoff D, Sorjonen K, Ingvar M, Olsson GL. Eur J Pain. 2013 Apr;17(4):599-611. doi: 10.1002/j.1532-2149.2012.00224.x. Epub 2012 Oct 23.

10 : Cognitive Behavioral Therapy increases pain-evoked activation of the prefrontal cortex in patients with fibromyalgia. Jensen KB, Kosek E, Wicksell R, Kemani M, Olsson G, Merle JV, Kadetoff D, Ingvar M. Pain. 2012 Jul;153(7):1495-503. doi: 10.1016/j.pain.2012.04.010. Epub 2012 May 20. Erratum in: Pain. 2012 Sep;153(9):1982.

Pour les personnes confrontées à ces manifestations douloureuses chroniques, le piège se referme lorsque leur existence s'organise plus ou moins complètement autour de la glossodynie. La solution thérapeutique légitimement attendue est la suppression de la douleur. Pour l'heure, il n'existe pas de traitement permettant d'obtenir ce résultat à coup sûr et durablement, avec un niveau de preuve d'efficacité suffisant au plan médical, même si des progrès continuent de se faire jour, notamment avec la stimulation magnétique transcrânienne. Il s'ensuit que la réalité est celle de la chronicité : la douleur persiste quel que soit le désir de guérison et quelques soient les efforts faits ou consentis pour y parvenir.

 

Alors que peut apporter l'ACT ?

L'ACT préconise d'aborder la douleur comme partie de l'existence de la personne qui la vit … ce qui semble aller de soi … alors que dans les faits la personne en souffrance organise sa vie autour de la glossodynie : le reste de la vie n'est alors qu'une partie de la vie de "glossodynique". De plus l'ACT invite à approcher l'expérience de douleur au lieu de chercher à l'éviter ou la fuir. L'ACT préconise des procédés pour laisser passer l'expérience douloureuse au lieu de vouloir l'écraser. L'ACT propose une démarche contraire à l'intuition et aux réflexes de défense. L'ACT ne prétend pas que se défendre est anormal, au contraire ! Par contre, l'ACT invite à considérer le degré d'INEFFICACITE de l'attitude de rejet, de refus, de combat, dirigée contre la douleur.

L'ACT propose d'expérimenter une attitude différente, une attitude qui permet de "faire avec", non "parce qu'on ne peut pas faire autrement", mais parce qu'on peut "faire avec" autrement.

L'ACT peut vous aider si vous êtes dans l'idée de ne pas évaluer son efficacité sur la douleur, mais sur la qualité de vie.

11 : Effectiveness of multidisciplinary therapy on symptomatology and quality of life in women with fibromyalgia. Carbonell-Baeza A, Aparicio VA, Chillón P, Femia P, Delgado-Fernandez M, Ruiz JR. Clin Exp Rheumatol. 2011 Nov-Dec;29(6 Suppl 69):S97-103. Epub 2012 Jan 3.

Pour tout renseignement pour un rendez-vous :

Au cabinet Epictète, 16 rue Lauriston, 75116 PARIS 01 82 88 06 75.

Au CETD (Centre d’Evaluation et de Traitement de la Douleur) de l'hôpital Ambroise Paré, 9 avenue Charles de Gaulle, 92540 BOULOGNE BILLANCOURT, 01 49 09 59 46.

 

AMC

 

Epictète

logo smc